Wednesday, July 19, 2017

Consultant pour Mener une évaluation qualitative des interventions en santé mentale communautaire



Programme Rwanda
                                                Recrutement d’un Consultant pour
                      Mener une évaluation qualitative des interventions en santé mentale communautaire
Fédération Handicap International Rwanda lance un appel d’offre pour le recrutement d’un Consultant dans le cadre de son projet « Prévention et prise en charge des Violences Basées sur le Genre, L’Age et le Handicap via une approche de Santé Mentale Communautaire ».
Pourquoi cette évaluation?

Partant des résultats de l’étude socio-anthropologique (cfr les ToRs), la 1ere phase et 2eme phase du projet ont été élaborées en visant essentiellement le développement et le renforcement d’une modalité d’intervention pour lutter contre les violences via une approche de santé mentale communautaire. Cette approche repose sur le postulat que la communauté possède en elle-même les capacités de prévenir et de répondre aux problématiques de violences et qu’il s’agit de les animer. La 1ere phase nous a permis de développer un modèle de dispositif pour la mise en œuvre de l’approche de santé mentale communautaire dans le domaine des violences basées sur le genre. Cette approche implique les personnes ressources, les médiateurs, les acteurs locaux œuvrant dans le domaine des VBG ainsi que les leaders communautaires. Ceux-ci bénéficient au départ d’une sensibilisation sur les VBGAH et la santé mentale, puis participent à l’identification des personnes vulnérables victimes ou exposées aux violences.
Ces personnes-clés sont impliquées au quotidien dans les actions de prévention et d’accompagnement et référencement des victimes aux différents services.
Quant à la 2eme phase, elle nous a permis d’élargir à la fois le champ d’intervention des groupes cibles ainsi que les zones d’interventions parce qu’on a ajouté la zone de Gasabo/ville de Kigali et les aspects « Age » et « Handicap ».
L’analyse en question nous servira comme un outil d’évaluation de nos interventions auprès des groupes identifiés vulnérables aux violences basées sur le Genre, l’Age et le Handicap via l’approche de santé mentale communautaire. Elle servira aussi à analyser le changement socio culturel et communautaire ainsi que la mise en place des stratégies de protection contre violences aux groupes cible du projet. Bref, elle va permettre d’analyser l’efficacité  et de consolider ce modèle d’intervention pour apporter des ajustements si besoin et de son éventuelle pérennisation qui sera au cœur du travail de la phase suivante du projet.                                                                 
  • L’intérêt
Au cours de cette phase, l’équipe du projet propose de faire une évaluation des interventions avec l’objet de mieux comprendre les principes de l’approche de santé mentale communautaire, l’efficacité du dispositif et les enjeux pour prévenir et répondre aux violences liées au genre, à l’âge et au handicap. Cette évaluation permettra d’appréhender en quoi une approche communautaire visant la prévention et la prise en charge des victimes de VBGAH, notamment par l’implication des populations concernées, peut être particulièrement pertinente pour mieux appréhender les croyances et les comportements mais aussi tenter d’amener les personnes et la communauté à modifier leurs comportements ou en générer des nouveaux. Elle  permettra de théoriser les dispositifs à la lumière des pratiques et contextes culturels rwandais. Elle facilitera aussi l’élaboration des documents supports et la validation de l’expérience, cela pour une meilleure adaptation de l’approche aux prestataires ou acteurs communautaires qui vont assurer la suite des activités des interventions en santé mentale à base communautaire.
  • L’utilité
Depuis 2012, HI intervient pour prévenir et répondre aux problématiques de violences en utilisant l’approche à base communautaire de santé mentale développée précédemment. Aujourd’hui, nous souhaitons comprendre la pertinence et l’efficacité de ce dispositif appliqué aux problématiques de violence. L’évaluation va nous permettre d’adapter l’approche suivant les conditions du milieu d’interventions (urbain et rural). Les résultats vont définir les éléments de pérennisation, identifier les points forts et les points à renforcer du dispositif et apporter des recommandations pour la suite du projet (Phase 3).
Pour l'aspect de pérennisation, cette évaluation mettra en évidence les enjeux contextuels liés aux zones d’intervention tant rurales qu’urbaines ainsi que les stratégies à adopter pour l’adaptation de l’approche. Elle va définir les « leviers communautaires » actifs à renforcer et à impliquer pour assurer la continuité des activités du projet. Enfin, elle nous indiquera les limites de l’approche ce qui fait qu’il y a les groupes de populations vulnérables aux violences qui résistent au changement et comment nos interventions pourraient être orientées.
Objectifs de la Consultance :
  • Objectif général
Analyser le dispositif de prévention et de réponses contre les violences liées au genre, à l’âge et au handicap à travers une approche et en dégager les principes, l'efficacité et les enjeux.
  • Objectifs spécifiques
A travers cette évaluation, il s’agira plus spécifiquement :
  •  d’évaluer l’efficacité, l’efficience et la pertinence de l’utilisation de l’approche à base communautaire pour lutter contre les violences.
    • Ceci impliquera l’évaluation des leviers de changements des comportements des personnes, des mécanismes de concertations et des stratégies mobilisation et sensibilisation communautaire suivant le milieu d’intervention urbain ou rural
    • Analyser les éléments de pérennisation de ce dispositif
  • Il s’agira de théoriser la pratique et développer des outils en lien avec le modèle d’intervention
  • De mettre en avant les bonnes pratiques mais aussi de souligner les leçons apprises.
Profil du consultant :
Un consultant (ou équipe des consultants) capable de réaliser une évaluation sur l’analyse de l’approche de Santé Mentale communautaire dans la prévention et la prise en charge des violences basées sur le genre, l’âge et le handicap.
 Expertise recherchée
Le consultant doit être une firme ou être une personne physique indépendante répondant au profil suivant:
  • Un professionnel expérimenté en psychologie /santé mentale avec un diplôme de Master ou Doctorat, avec une expérience  professionnelle significative de plus de 2 ans dans le domaine des VS/VBGAH et de la santé mentale, et des interventions à base communautaire.
  • Expérience conseillée dans la conduite d’enquêtes ; pouvoir justifier à minima de deux recherches ou évaluation similaires auprès de personnes vulnérables y comprises les personnes handicapées (Adaptation des outils, des moyens de communication).
  • Capacité à travailler en lien avec des acteurs publics et associatifs
  • Familier avec le contexte culturel d’intervention ; expérience prouvée et reconnue dans les méthodes de collecte,  et avoir une maîtrise de logiciels de traitement statistique et analyse de données quantitatives et qualitatives
  • Maîtriser langues de travail (écrit & oral) : langue obligatoire: Français; langue souhaitée: Kinyarwanda; la maîtrise de l’anglais sera un atout ;
  • Capacité d’analyse, de synthèse et d’écriture démontrées (fournir la liste des publications)
  • Disponibilité absolue durant la période de la mission
  • Capacité à former et manager des équipes d’enquêteurs
Les Termes de Référence spécifiques détaillant le contenu de la consultance sont annexés au présent appel d’offre.
Le dossier de candidature
Les dossiers de candidature des consultant(e)s intéressé(e)s par la présente mission d’étude devront obligatoirement comporter une lettre de motivation adressée à la Directrice de Programme de Fédération Handicap International au Rwanda, accompagnée d’une proposition technique et financière ; d’un CV du/des consultant/s ; les références si disponibles ainsi qu’une attestation de non créance délivrée par le Rwanda Revenue Authority.
Les dossiers de candidature complets devront être déposés au plus tard le 30 juillet 2017 à minuit aux adresses suivantes :
  • FEDERATION HANDICAP INTERNATIONAL, KN 53 Street N2, situé au District de Nyarugenge, Mairie de la Ville de Kigali, B.P. 747 Kigali.
  • Ou par e-mail:recrutement@hi-rwanda.org en précisant en objet : CSLT- SMC EVAQUAL/07/2017
N.B : Conformément à la loi en vigueur, les personnes handicapées seront prioritaires en cas de compétence professionnelle égale.

Fait à Kigali, 18 Juillet 2017
Cathy DIMBARRE KPEHOUNTON
Directrice de Programme

No comments:

Post a Comment

ShareThis